La race

Chatterie Maincloon Cattery – PedroVoici la description que fait The International Cat Association (TICA) de l’origine de la race : La race, de caractère intrinsèquement aimable, s'est développée à travers un processus de sélection naturelle auquel seuls les plus aptes ont survécu. On devrait toujours se souvenir que le Maine Coon s'est développée comme un "chat de travail", capable de se débrouiller tout seul dans un environnement forestier abrupt et dans des conditions climatiques extrêmes (traduction libre). À côtoyer le Maine Coon tous les jours, on apprend à le connaître bien au delà ce qui est écrit dans les livres, mais la description ci-haut permet de comprendre ce qui suit.

Voici nos observations quant au caractère de ce grand félin : Le Maine Coon est un grand chat.  Ce qui a impact certain sur son caractère.  Il a conscience de sa taille et ne s’énerve pas au moindre bruit.  Ce qui en fait un chat très calme, pas nerveux, ni craintif.  Il ne disparaîtra pas au premier coup de sonnette, mais ira plutôt voir à la porte, si ce n’est pas de « nouvelles mains pour se faire flatter ».

Il est aussi très robuste.  N’étant pas fragile, ce chat se place souvent dans situation que nous pensions réservées au chien.  Il veut ouvrir une porte ?  Il court et entre dedans tête première !  Il joue aussi bien avec les chiens qu’avec les enfants de façon physique.  Il n’a pas peur de se faire renverser ou qu’on lui tire la queue. Peu de chose l'effraye.

Est-ce que c’est un chat affectueux ?  Absolument, peut-être beaucoup plus que d’autres races de chat.  Ayant été domestiqué par les fermiers de la Nouvelle-Angleterre pour travailler sur leur ferme, il semble s’être créé un lien entre le Maine Coon et l’homme qui ressemble étrangement à celui entre le chien et l’homme.  Bon, ils ne s’entrainent pas de la même façon, mais connaissez-vous beaucoup de chats qui veulent faire plaisir à leur maître ?  Et bien, chez le Maine Coon, s’est monnaie courante.

Est-ce que le mâle est plus affectueux que la femelle ?  Non, ce n’est pas notre expérience.  Ils sont tout les deux très affectueux, mais la dynamique est différente.  Le mâle joue un jeu.  Il va tenter de pas vous faire croire qu’il est pas « un p’tit gars facile » et jouer un peu au macho, mais en réalité quand vous êtes seul avec lui, le moteur a ronrons commence a fonctionner, il ne vous reste qu’à câliner pour le reste de la soirée ou le serrer dans vos bras toute la nuit.

La femelle est plus directe et créera possiblement une routine : 10min de câlin le matin quand le réveil sonne, elle soulèvera votre main avec sa tête lors de votre émission favorite ou encore décidera qu’il est temps de faire une pause de lecture en se couchant carrément sur vos papiers !